mercredi 25 mars 2015

LA VALLÉE DU RENARD - LINK, Charlotte

Par une belle journée d'aout, sur la côte sud du Pays de Galles, Matthew Willard revient avec son chien sur le parking, perdu au milieu des champs, où sa femme l'attend. Si la voiture est toujours là, Vanessa, elle, a disparu. Sans laisser de traces. Convaincu qu'elle n'est pas partie de son plein gré, Matthew ne peut imaginer la terrible vérité : Vanessa a été enlevée, enfermée dans une malle et cachée dans une grotte, avec de l'eau et de la nourriture pour une semaine.
Son ravisseur, Ryan Lee, a déjà plusieurs fois été condamné pour des délits mineurs. Son passé de petite frappe le rattrape au plus mauvais moment. Il est mis en détention et écope de quatre ans de prison. Kidnappée pour faire l'objet d'une rançon qui aurait permis à Ryan de rembourser 20 000 £, Vanessa est abandonnée à son triste sort...
Près de trois ans plus tard, l'histoire semble se répéter. Une autre femme disparaît dans des circonstances mystérieuses. La police n'a aucune piste. Ryan, récemment libéré, n'a jamais révélé son terrible secret. Mais cette fois-ci, il semble que ce soit dans son entourage que sont choisies les victimes...
Hum... sujet très prometteur qui laisse entrevoir  de jolies scènes d'angoisse et de mystère... Au premier abord, j’ai cru que l’intrigue serait très simple, d’autant plus qu’on connait le coupable dès le départ. Mais voilà, s'est sans compter sur le talent de Charlotte LINK.

Ce polar se met très lentement en place, le suspens va très crescendo mais une fois que la machine est lancée, impossible de le lâcher avant d'en connaitre le dénouement. Ce polar, somme toute, très psychologique, entremêle  plusieurs intrigues et nous permet de cerner tous les principaux protagonistes du drame. Le lieu, les vallées perdues du Nord de la Grande-Bretagne, nous plonge dans la noirceur et la beauté des paysages et permet une ambiance sombre et oppressante. 


Nous faisons la connaissance de Ryan Lee, jeune paumé qui emprunte de l'argent à la mauvaise personne. Afin de rembourser son prêteur, le jeune homme kidnappe Vanessa afin de demander une rançon. Avant de mettre son plan en application, le voilà qui se retrouve en prison. Trois ans, c'est long et cette idée qui trotte dans sa tête, et dans la notre aussi : qu'est il advenu de Vanessa. 
Ensuite, il y a Nora, visiteuse de prison, esseulée sans personne à aimer. L'aubaine pour elle, un homme rien que pour elle, même si Ryan ne partage pas ses sentiments. Ensuite il y a Matthew, le mari de Vanessa qui ne sait pas ce qui est arrivé à sa femme et qui tente de survivre. Puis Alexia et Ken, des amis de Matthew auquel ils présentent Jenna, une jeune femme adorable. 
Voilà, le jeu de cache cache peut commencer : qui est qui ? Qui a fait quoi ? Autant de personnages, différents les uns des autres, que l'on suit au grès des avancées de l'intrigue et qui donnent un certain rythme. Puis tout s’accélère avec la disparition d'Alexia qui n'est pas s'en rappeler l'évaporation de Vanessa.

Comme dans tout type de lecture, nous essayons de deviner ce qui se passe, de trouver par nous même le meurtrier, et même si certaines choses sont assez faciles à comprendre, j'ai été totalement bluffée par le final qui m'a complétement étonnée. J'avoue je n'aurai jamais cherché dans cette direction et l'auteur a réussi à me faire douter et espérer...Magnifique moment de lecture

mardi 10 mars 2015

CRIMES ET CONDIMENTS - LENORMAND, Frédéric



Après avoir compléter les aventures du Juge Ti, après avoir mis en scène Oscar Wilde, c'est maintenant au tour de Voltaire, notre philosophe chéri, d'entrer en scène afin de mener l'enquête. Cet opuscule est le quatrième de cette série.

Prenez un philosophe bien à point, faites-le mariner, lardez quelques victimes, laissez mijoter les suspects, assaisonnez de quelques scandales, pimentez l’intrigue, salez les rebondissements, saupoudrez de dialogues croustillants, enrobez dans un style onctueux et servez chaud.

En pleine révolution culinaire, Voltaire enquête sur les traces d’un assassin qui sème derrière lui tartes au cyanure et ragoûts à l’arsenic. L’aide de la brillante marquise du Châtelet, experte en recherches scientifiques, et de l’abbé Linant, fin gourmet, ne sera pas de trop pour rendre l’appétit aux gastronomes !

Un titre en parfaite adéquation pour ce roman qui marie plaisirs du palais et l'art d'occire son prochain. Nous suivons les tribulations de François-Marie Arouet, dit Voltaire, avec au coin des lèvres un petit sourire lié à l'humour dégagé par ces pages. Grace à une grande documentation, Frédéric Lenormand nous en apprend beaucoup sur le siècle des lumières notamment sur le mode vie des protagonistes et leurs mœurs, plus ou moins débridés. Il faut dire que le sujet s'y prête parfaitement et que la vraie biographie de Voltaire rappelée en fin d'ouvrage montre assez que la vie du maître donne matière à plusieurs romans.
Ce roman est parsemé d'un florilège de citations et de bons mots tirés des témoins de l'époque. Et je me retrouve surprise, moi qui avait imaginé un Voltaire sérieux, autoritaire voir un peu ermite, à découvrir un homme roublard, joyeux, aimant les petits  comme les grands plaisirs, et touche à tout. C'est surtout pour l'humour et l’intérêt historique que l'on peut se tourner vers ce livre car l'intrigue n'est pas haletante, pas plus que le suspens. Par contre, la grande place qui y est faite à la cuisine (d'où, sans doute, le titre) nous montre que les critères de l'époque n'étaient pas ceux d’aujourd’hui. Déjà à cette époque s'opposaient cuisine traditionnelle et cuisine nouvelle. Les maîtres-queux n'hésitaient pas à mettre leur imagination au service de la créativité culinaire en confectionnant des recettes innovantes.

Dans ces nouvelles aventures, j'ai vraiment retrouvé ce qui caractérise l'écriture de Frédéric Lenormand à savoir la description de l'époque au plus près avec un savant mélange de personnages ayant existé et d'autres, imaginaires mais tellement réels à leur époque.

.

vendredi 6 mars 2015

DAVID NÉEL, Alexandra


Aujourd'hui, j'ai l'âme vagabonde, surement l’atmosphère vacances. J'ai téléchargé un film, disons un docu-fiction, que je voulais voir depuis longtemps : J'irais au pays des neige. Ce film retrace les péripéties vécues par Alexandra David-Néel lors de son voyage jusqu'à Lhassa.

 Télécharger

Je trouve ce film exceptionnel, mon seul regret est l'interprétation de Dominique Blanc. Je la trouve hautaine, froide loin de l'image que l'on attend d'une dame bouddhiste qui prône la compassion, l'amour de son prochain. Croyez vous que si elle avait eu un tel manque de sensibilité vis à vis des thibétains, elle aurait pu atteindre Lhassa en pratiquant la mendicité. Je pense que l'on voulait nous faire ressentir sa force de caractère qui la poussait toujours plus haut toujours plus loin, ne jamais céder. Peut être y avait il une autre façon de jouer pour rendre cette femme attachante.

J'ai emprunté à plusieurs reprises le livre Grand Tibet et vaste Chine à la bibliothèque. Ce livre regroupe plusieurs écrits d'Alexandra David Néel :
Grand Tibet et vaste Chine
Voyage d'une parisienne à Lhassa
Sous des nuées d'orage
A l'ouest barbare de la vaste Chine
Le Vieux Tibet face à la Chine nouvelle
Télécharger
Ce qui nous fait un pavé de 1139 pages à lire. Je n'ai jamais pu arriver au bout avant le délais qui m'est imparti. J'ai donc changé de tactique : j'ai téléchargé l'e-book sur le blog de Fleury et Bott. Cet opus ne contient que "Le voyage d'une parisienne à Lhassa". Me voici donc transporté au Tibet, province chinoise ou pays libre ? Nous sommes en octobre 1924, le pays vient juste d'être envahi par les chinois et la circulation à travers le Tibet y est interdit. Mais une femme de tempérament, Alexandra David Néel va braver tous les interdits pour découvrir ce pays des neige et surtout l'impénétrable Lhassa. Véritable découverte d'un pays qui jusqu'à l’invasion chinoise avait su préserver sa culture et son mode de vie.

 
Autre lecture dans le même genre : Au royaume des femmes d'Irène Frain







mardi 3 mars 2015

Fleury et Bott

Aujourd'hui, je vous parle d'un blog qui non seulement partage ses lectures mais vous permet de télécharger légalement et gratuitement les livres qui y sont présentés. C'est magique

Sa table des matières avec un choix assez hétéroclite.

 
Si vous avez Calibre, vous enregistrez le livre au lieu de l'ouvrir, vous lancez Calibre et vous ajoutez votre livre. C'est nickel chrome