vendredi 9 octobre 2009

LE GUET-APENS DE PISCATORIS - CONTRUCCI, Jean

Télécharger

Par une aube glacée de janvier 1907, entraîné par son oncle Eugène Baruteau, chef de la Sûreté marseillaise, à une battue au sanglier dans le vallon de Piscatoris, à l'est de Marseille, Raoul Signoret, reporter au Petit Provençal, est témoin d'un meurtre. Qui a tiré sur Gaston Cadenel ? Les ennemis ne manquaient pas au paysan-chasseur de Saint-Marcel, fâché avec tous ceux à qui il reprochait d'avoir vendu la terre de leurs ancêtres aux industriels de la vallée de l'Huveaune. Gustave, le fils, disparu au lendemain de la mort du père, devient le suspect numéro un. Mais lorsqu'après l'incendie de la bergerie des Cadenel, où périt leur valet, les langues se délient, un " secret de famille " vieux de vingt ans, aux relents de viol et d'inceste, ressurgit. Ce que l'on prenait pour une sordide vengeance paysanne tourne alors à la tragédie grecque. Malgré l'appui de son oncle et l'aide de Cécile, sa précieuse épouse, Raoul Signoret aura bien du mal à dénouer l'écheveau des haines ressassées et des passions refoulées.

lundi 5 octobre 2009

ET SI ON DANSAIT - ORSENNA, Erik



Orsenna, conte, ponctuation, amour des mots
Par ce jour de grisaille d'automne, un petit remontant intellectuel : la lecture d'un petit livre d'Erik OrsennaEt si on dansait ?
Je ne suis pas une adepte d'Orsenna mais je le suis des aventures de Tom et Jeanne au pays de la grammaire, du subjonctif, des accents et maintenant de la ponctuation.
L'écriture est simple et claire. En 128 pages (comme dans les tomes précédents) le principal de la ponctuation est expliqué au fil des aventures du frère et de la sœur et nous permet de comprendre, au passage, la subtilité des toutes ces différentes ponctuations et qui sait de mieux les utiliser voire de les dépoussiérer.
Comment aimer la langue française et la maîtriser dans ses grandes lignes ? Lire Erik Orsenna.


Description du produit
" Et maintenant ? Je savais bien que jamais je n'en aurais fini avec la ponctuation. Aussi longtemps que je vivrais, et donc aussi longtemps que j'écrirais, je me battrais avec les signes, je m'acharnerais à bien placer les virgules. Et les points. Et les points-virgules. Sans oublier les tirets, les crochets, les chevrons auxquels je n'avais pas jusqu'ici prêté assez d'attention. Mais une petite voix me parlait. Elle me venait de tout au fond, là, au milieu du ventre, entre cœur et nombril: - Toi aussi, tu as une histoire, Jeanne, ton histoire secrète. L'heure est venue de la raconter." Après La grammaire est une chanson douce, Les Chevaliers du Subjonctif et La révolte des accents, Jeanne et Tom, les héros d'Erik Orsenna, poursuivent leurs aventures grammaticales.